Grâce à l’initiative et à la volonté d’Alf Hales, le Programme a permis jusqu’à présent à près de 490 jeunes Canadiens de vivre une expérience sans pareille. L’intéressante contribution que les anciens stagiaires ont apportée au Canada et à la communauté internationale dans le monde de l’enseignement, la fonction publique et l’industrie témoigne durablement du rôle important que joue le Programme pour aider de jeunes Canadiens prometteurs à donner toute leur mesure.

Sarah Crosby

 

BSocSci (avec mention) en science politique, Université d’Ottawa
Sarah est née et a grandi à l’Île-du-Prince-Édouard. Elle détient un baccalauréat spécialisé en science politique avec mineure en espagnol. Elle a habité Madrid, Paris et Ottawa, où elle s’est découverte une réelle passion pour la politique alors qu’elle travaillait comme guide touristique sur la Colline parlementaire. Sarah a travaillé à la fois dans le monde universitaire, à titre d’assistante d’enseignement et de recherche, et dans le domaine public, en qualité de première page adjointe au Sénat du Canada. Elle se passionne pour la politique canadienne et la justice sociale. Elle a d’ailleurs été héritière du suffrage pour la circonscription de sa ville natale (Charlottetown) en 2017. Elle aime écouter des baladodiffusions, raconter des récits, parler en espagnol et cuisiner. C’est avec grand enthousiasme qu’elle se joint au Programme de stage parlementaire!

Eleanor Davidson

MA en affaires internationales, Université Carleton (en cours)
BA (avec mention) en journalisme, University of King’s College 
Eleanor est née à Victoria et a grandi entre Ottawa, Halifax, la Belgique et la Syrie, avec ses parents néo-écossais. Ayant grandi dans une famille militaire, il est difficile de résumer brièvement son parcours. Elle a dû déménager souvent, ce qui lui a fait découvrir son amour du voyage et des récits et a alimenté sa passion pour le journalisme. Eleanor a écrit au sujet de la politique municipale, provinciale et fédérale et a mené une enquête sur le système de santé mentale en Nouvelle-Écosse. Alors qu’elle était rédactrice en chef du journal Dalhousie Gazette, elle a donné un coup de jeunesse à la publication historique. Elle a été publiée dans le Globe and Mail, le Maclean’s et le Walrus. Elle a fait fond sur ces expériences dans son travail à titre de journaliste stagiaire pour iPolitics et de rédactrice numérique pour le Globe and Mail. Dans le cadre de ses études de maîtrise, elle a pris part à une délégation au Japon afin de discuter du rôle du Canada dans la médiation des tensions nucléaires. Dans son temps libre, Eleanor aime lire, cuisiner et planifier ses repas.

Nicholas Doiron

BSocSci (avec mention) en administration publique et science politique, Université d’Ottawa
Nicholas est né et a grandi à Halifax en Nouvelle-Écosse (et en est très fier). Il a ensuite déménagé à Ottawa pour ses études en administration publique et science politique. Pendant ses études de premier cycle, il a travaillé à la Chambre des communes à titre de page, puis comme agent des délibérations et de vérification où il participait à la création du Hansard : la transcription officielle des débats parlementaires. Nicholas est fasciné par les interactions qu’ont les administrations avec diverses parties, les intervenants et les médias pour influencer l’opinion publique et par la kyrielle d’outils qu’elles peuvent utiliser pour mettre en œuvre leurs politiques. Fièrement francophone, il siège au conseil d’administration de l’Association des communautés francophones d’Ottawa et est un fervent partisan du bilinguisme. Après avoir été guide à la Crête de Vimy et au mémorial à Beaumont-Hamel en France, et bénévole auprès des réfugiés syriens à Ottawa, Nicholas croit fermement en l’importance d’un dialogue interculturel. Dans ses temps libres, il aime courir, partir en randonnée et découvrir de nouveaux aliments.

Delphine Ducasse

LLB (droit québécois), Université de Sherbrooke
LLM (droit international et politique internationale), Université de Sherbrooke
Originaire de Boucherville, au Québec, Delphine est passionnée de droit international. Titulaire d’un baccalauréat en droit et d’une maîtrise en droit international et politique internationale appliqués de l’Université de Sherbrooke, Delphine a complété sa formation académique par des stages pratiques, notamment à l’Association de l’aluminium du Canada. Toujours intéressée par les relations internationales, elle a participé à trois reprises à la Simulation des Nations Unies à New York, et elle a gagné avec la délégation de l’Université de Sherbrooke l’édition 2017 du Concours de plaidoirie en droit international Charles-Rousseau. Elle a également été bénévole lors de la conférence annuelle du Conseil canadien de droit international en tant que blogueuse, ainsi qu’en tant que rédactrice à l’édition à la Revue québécoise de droit international. Delphine est impatiente de combiner ses notions de science politique et de droit au sein du Programme de stage parlementaire.

Laura Fernz

BA (avec mention) en science politique et philosophie, Université Memorial de Terre-Neuve
Originalement d’Ottawa, Laura a obtenu un baccalauréat spécialisé en science politique et philosophie de l’Université Memorial de Terre-Neuve et Labrador. Alors qu’elle travaillait dans l’équipe de communications d’Affaires autochtones et du Nord Canada (AANC), elle a eu la chance d’en apprendre davantage sur les enjeux auxquels font face les peuples autochtones canadiens et espère approfondir ces connaissances à ce sujet lors de son stage. Tout au long de ses études universitaires, elle a été bénévole au Centre des ressources à l’intention des sexes marginalisés de son université et s’est découvert une passion pour le féminisme intersectionnel. Son intérêt à l’égard de la politique découle de cette passion, sur laquelle elle compte miser pour faire adopter des politiques axées sur l’équité. Lors de son déménagement à St. John’s à Terre-Neuve, Laura a constaté la riche variété de cultures qui font du Canada un endroit si unique et elle a bien hâte de voir comment le Parlement défend les intérêts de tous les Canadiens. Au-delà de la politique, Laura aime tricoter, partir en randonnée et lire.

Emma Lodge

BA (avec mention) en science politique, Université de la Colombie-Britannique
Emma a obtenu récemment son baccalauréat avec distinction en science politique de l’Université de la Colombie-Britannique (UBC). Sa thèse de premier cycle portait sur l’établissement de politiques sur les réfugiés dans les pays en développement. Elle s’intéresse aussi aux politiques environnementales et sociales ainsi qu’à celles sur la migration, et aux institutions électorales. À UBC, Emma présidait le club de l’université consacré à Parcs Canada, où elle faisait découvrir aux étudiants les splendeurs de la nature et travaillait sur des projets de conservation. Avant d’entamer ses études universitaires, elle a représenté le Canada à l’échelle internationale en biathlon. Étant née et ayant grandi en Alberta (Fort McMurray et Canmore), Emma est emballée de pouvoir explorer un autre côté du Canada au cours des prochaines années. Au-delà de la politique, elle aime faire des activités autonomes en plein air, dont la randonnée, le vélo de montagne, le ski de randonnée nordique et le ski de fond.

Guillermo Renna

BA (avec mention) en science politique, Université McGill
Guillermo est né à Buenos Aires en Argentine et a déménagé à Ottawa à l’âge de huit ans. Il détient un baccalauréat ès arts avec distinction en science politique et une mineure en mathématiques de l’Université McGill. Pendant ses études universitaires, il a travaillé comme assistant de recherche, ce qui l’a amené à se découvrir un intérêt pour les méthodes quantitatives et à suivre un cours d’été en statistiques à la London School of Economics. Souhaitant en apprendre davantage sur l’application des méthodes empiriques au gouvernement, il a entamé des études à l’Université de Chicago en analyse bio-informatiques et politique publique. Outre son intérêt pour ces champs spécialisés, il s’intéresse de près à la politique et aux relations internationales, qu’il a étudiées alors qu’il était stagiaire à la délégation de l’Union européenne à Ottawa. Récemment, il a travaillé en qualité d’analyste stratégique pour Relations Couronne-Autochtones et des Affaires du Nord. Féru du tennis, Guillermo a passé de nombreux étés à enseigner le sport à des jeunes à l’occasion de camps d’été.

Grégoire Saint-Martin-Audet

BA (avec mention) en économie et politique, Université Laval
MA en science politique, Université de Montréal
Grégoire est né à Chicoutimi. Il a obtenu son baccalauréat en économie et politique à l’Université Laval et a réalisé une maîtrise en science politique à l’Université de Montréal, pour laquelle il a reçu une bourse du Conseil de recherche en sciences humaines et du Canada et une autre du Fonds de recherche du Québec – Société et culture. Ses intérêts de recherche sont le comportement électoral, les institutions politiques ainsi que le fédéralisme et son mémoire de maîtrise portait sur l’impact des systèmes électoraux sur la participation électorale dans les sociétés ethniquement hétérogènes. Il a fait un stage de coopération internationale de deux mois au Bénin visant à favoriser l’autonomisation sociopolitique des femmes en milieu rural et a auparavant été page à l’Assemblée nationale du Québec, auxiliaire de recherche et d’enseignement ainsi que chercheur-visiteur à l’Université libre de Bruxelles.

Fregine Sheehy

BSocSci (avec mention) en sociologie, Université d’Ottawa
Fregine est née et a grandi à Ottawa. Elle détient un baccalauréat spécialisé en sciences sociales avec une majeure en sociologie et une mineure en études des femmes de l’Université d’Ottawa (summa cum laude). Elle a reçu la plaque de la Faculté de sociologie. Son intérêt pour la politique est né de sa passion pour la justice sociale, notamment les enjeux auxquels font face les peuples autochtones, les Afro-Canadiens et les femmes dans la société canadienne. Elle a été guide touristique sur la Colline du Parlement, à la Crête de Vimy et au mémorial à Beaumont Hamel dans le Nord de la France, ainsi qu’à l’Assemblée législative de la Colombie-Britannique à Victoria. Elle a également été bénévole en Inde et à la Cour d’Ottawa dans le cadre du programme de déjudiciarisation de la Société Elizabeth Fry. Dans ses temps libres, Fregine aime chanter, faire du sport et voyager. Au cours de la dernière année, elle a visité le Sud-Est de l’Asie, l’Inde, le Sri Lanka et l’Indonésie pour élargir son point de vue sur le monde.

Andrew Walker

BA (avec mention) en science politique et études canadiennes, Université York
Andrew est né et a grandi à Toronto. Il détient un baccalauréat spécialisé en science politique et études canadiennes du Collège Glendon de l’Université York et un certificat en droit et pensée sociale. Il a gagné le prix de la meilleure dissertation politique de sa Faculté grâce à une dissertation sur la politique du vieillissement au Canada. Il vient également de terminer une étude individuelle sur les effets du financement public sur les sociétés chorales. Andrew a également travaillé dans le domaine de la politique étudiante, à titre d’élève conseiller au sein du Conseil scolaire catholique de Toronto, de la politique provinciale, en qualité de page et d’huissier de l’Assemblée législative, et avant cela sur la Colline du Parlement en tant que guide. Au-delà du domaine politique, Andrew a travaillé comme musicien professionnel avec des organismes mis en nomination aux Grammy et aux Juno tels que le Toronto Mendelssohn Choir et les Elora Singers.

Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
INSTAGRAM