Les stagiaires de 2019-20

Bienvenue au Programme de stage parlementaire

Les stagiaires parlementaires : « Que sont-ils devenus ? »

Le bilan des réalisations des anciens du PSP au sein de la fonction publique, des milieux universitaires, du monde des affaires, de la société civile, de la sphère journalistique et de la profession juridique témoigne de l’importance du rôle joué par le PSP dans le développement du potentiel des jeunes Canadiens d’exception.

Mot de la directrice

Les dix stagiaires participent à l’une des expériences de travail-études les plus complètes au Canada. Ils travaillent en étroite collaboration avec les députés des deux côtés de la Chambre.

Comment postuler au PSP

Le concours pour le stage 2020-2021 sera ouvert le 17 octobre 2019.

Admissibilité

Le PSP est ouvert à tous les candidats qui, à la date de début de leur stage (le 8 septembre 2020):

  • Possèdent la citoyenneté canadienne ou le statut de résident permanent;
  • Sont titulaires d’au moins un diplôme universitaire ou collégial;
  • Sont disponibles pour travailler à temps plein de septembre 2020 à juillet 2021.
Critères de sélection

L’évaluation des candidats repose sur les critères qui sont énumérés ci-dessous. Les répondants sont priés d’aborder ces critères dans leur lettre de recommandation.

  •    Maturité (conscience de soi/respect d’autrui);
  •    Leadership (initiative/capacité de travailler en équipe);
  •    Esprit critique;
  •    Compétences en recherche et en rédaction;
  •    Connaissance du Parlement et de la politique canadienne;
  •    Motivation;
  •    Compétences linguistiques.

Les candidats sont choisis par un comité formé de la directrice et de représentants de l’Association canadienne de science politique, de la Chambre des communes et de l’Association des anciens stagiaires parlementaires.

Processus de candidature

Les candidats admissibles doivent postuler à l’aide du système de demande en ligne sécurisé du PSP. Tout document transmis en version papier ou sous une autre forme ne sera pas accepté.

Toutes les candidatures sont strictement confidentielles.

Chaque candidat devra soumettre les documents suivants en appui à sa candidature.

  • Énoncé personnel : les candidats doivent décrire, en 400 mots ou moins, comment ils comptent à la fois contribuer au Programme et en profiter.
  • Relevés de notes : les candidats doivent téléverser une copie (format PDF ou JPG, faible résolution) de chaque relevé de notes (officiel ou non officiel). Avant de recevoir leur lettre d’offre, les candidats retenus devront présenter la version papier de tous les relevés de notes officiels préalablement transmis en format électronique.
  • Coordonnées des auteurs des lettres de recommandation : les candidats doivent fournir les coordonnées d’au moins deux personnes qui ont consenti à rédiger une lettre de recommandation confidentielle en appui à leur candidature. L’une de ces personnes doit être du milieu académique et l’autre, un employeur. S’ils le désirent, les candidats peuvent ajouter une troisième personne. Le système de demande demandera automatiquement une lettre de recommandation à chacun des répondants. Toutefois, il incombe aux candidats de s’assurer que les lettres de recommandation sont transmises. Le système de demande avertira les candidats lorsque cette étape aura été franchie.
  • Les candidats devront également fournir les renseignements suivants :
    • Coordonnées;
    • Niveau de scolarité, relevés de notes, subventions et bourses d’études;
    • Expérience de travail;
    • Activités extrascolaires et de bénévolat.

    Veuillez noter que les candidats doivent payer des frais d’administration de 25$ par carte de crédit à l’Association canadienne de science politique au moyen d’une interface sécurisée de paiement en ligne qui est intégrée au système de demande.

    Tout candidat ou répondant ayant des difficultés techniques avec le système de demande en ligne est prié d’écrire à IT(@)pip-psp.org le plus rapidement possible. Aucune demande admissible ne sera refusée en raison de difficultés techniques si l’avis est reçu avant la date limite de la présentation des candidatures.

    • En cas de difficultés techniques et pour toute question sur le processus de présentation des candidatures, veuillez envoyer un courriel à IT(@)pip-psp.org.
Processus de sélection

Les candidats sont choisis par un comité formé de la directrice et de représentants de l’Association canadienne de science politique, de la Chambre des communes et de l’Association des anciens stagiaires parlementaires.

Le Comité de sélection examinera toutes les candidatures reçues à la date limite du 31 janvier. Tous les documents de référence doivent être soumis en ligne au plus tard le 6 février pour qu’une candidature soit considérée comme complète. Il incombe au candidat de s’assurer que son dossier de candidature est complet.

Les candidats présélectionnés seront invités à prendre part à une entrevue téléphonique en février ou au début du mois de mars. Tous les candidats seront informés de l’état de leur candidature d’ici la fin du mois de mars.

Le choix définitif des stagiaires se fera à la fin du mois de mars.

Questions fréquentes

Les stagiaires sont-ils payés?

Oui. Les stagiaires recevront une allocation de 24 000 $ pour le programme de 10 mois. Le programme prend en charge un pourcentage des frais de déménagement des stagiaires provenant de l’extérieur de la province ou de régions éloignées. Tous les voyages d’études législatifs sont entièrement financés et les stagiaires reçoivent des indemnités journalières pendant ces voyages de travail.

Je n’ai pas le même type d’expérience que d’autres stagiaires, actuels ou anciens. Devrais-je tout de même présenter ma candidature?

Oui! Le PSP accueille des candidats aux expériences diversifiées qui peuvent apporter de nouvelles perspectives au Programme. Les candidats des groupes sous-représentés ont la possibilité de s’auto-identifier lors du processus de candidature. Pour discuter de votre candidature avec un ancien stagiaire, veuillez écrire à l’adresse suivante : alumni-anciens(@)pip-psp.org.

Puis-je travailler pour un ministre ou le chef d’un parti?
Non. Les ministres et les chefs de parti ne peuvent pas accueillir de stagiaires.

Dois-je être bilingue?
Il n’est pas nécessaire d’être bilingue, mais une connaissance pratique de l’anglais et du français est un atout. Le stage est une excellente occasion pour les francophones, les anglophones et les allophones d’améliorer leur connaissance d’une langue seconde, non seulement en milieu de travail, mais également dans le cadre d’interactions sociales avec les autres stagiaires et des collègues du bureau. Tous les stagiaires peuvent obtenir une formation linguistique gratuite à la Chambre des communes.

Je m’intéresse à la politique, mais je n’ai pas de diplôme en science politique. Devrais-je quand même présenter une demande?
Oui, absolument! Tout comme les députés qui viennent de différents horizons, les stagiaires ont étudié dans différentes disciplines universitaires. Un intérêt manifeste pour la politique est certainement indispensable, tout comme le sont le désir de travailler en équipe et le respect d’autrui.

Quelle est ma charge de travail attendue en tant que stagiaire?
Les stagiaires doivent s’attendre à travailler pendant les heures normales de bureau, mais lorsque la Chambre siège, la vie sur la Colline ne s’arrête pas à 17 h. À l’instar de la plupart des expériences de travail en milieu professionnel, les avantages que les stagiaires tirent de leur stage dépendent de ce qu’ils sont prêts à y investir. Les stagiaires ne sont pas autorisés à exercer un autre emploi payé pendant leur stage.

Quelles seraient mes tâches courantes dans le bureau d’un député?
Tout dépend du député pour qui vous travaillez, du nombre de ses collaborateurs à son bureau d’Ottawa et de ses priorités législatives. Lorsque la Chambre des communes siège, les tâches peuvent concerner principalement des recherches pour des études de comité ou des discours. Lorsque la Chambre ne siège pas, les affaires de la circonscription peuvent occuper une plus grande partie du temps du stagiaire.

Qui choisit les députés pour lesquels je vais travailler?
À partir d’une liste des députés intéressés, les stagiaires rencontrent tous les députés ayant déposé leur candidature et leur personnel de bureau. Avec l’aide de la directrice du Programme, les stagiaires choisissent leur bureau d’affectation en fonction de leurs propres champs d’intérêt en matière d’affaires publiques.

Puis-je postuler à nouveau l’année prochaine?
Absolument! De nombreux stagiaires ont déjà postulé au moins une autre fois avant d’être acceptés.

Je n’ai pas reçu un courriel de confirmation pour mon compte d’utilisateur. Comment puis-je l’obtenir?
Vérifiez le contenu de votre dossier de courrier indésirable. Si vous ne trouvez toujours pas le courriel, communiquez avec IT(@)pip-psp.org.

Que dois-je faire si je ne parviens pas à téléverser mes relevés de notes?
Commencez par vérifier si vos relevés de notes ne dépassent pas la taille maximale de fichier (10 Mo). S’ils la dépassent, réduisez la taille du fichier. Assurez-vous aussi que le nom du fichier ne contienne pas de caractères spéciaux, comme un accent, une virgule ou un point d’exclamation.

Mon répondant n’a pas reçu de courriel contenant les instructions pour remplir le formulaire de référence en ligne.
Vérifier à nouveau que vous avez bel et bien entièrement soumis votre demande, car il est impossible de déclencher le processus de demande d’envoi de lettres de recommandation tant que votre demande n’est pas dûment remplie. Si vous avez soumis votre demande et que votre répondant ne trouve toujours pas le courriel de demande d’envoi d’une lettre de recommandation, demandez-lui de bien vérifier le contenu de son dossier de courrier indésirable ou de pourriels. Si le courriel ne s’y trouve pas, veuillez demander à votre répondant de communiquer directement avec nous à : IT(@)pip-psp.org.

Comment puis-je savoir si mes répondants ont soumis leur lettre?
Après avoir dûment soumis votre demande et déclenché le processus de demande de lettres de recommandation, vous pourrez ouvrir une session et voir si vos répondants ont soumis leur lettre.

Nous sommes toujours heureux de constater l’intérêt marqué de tous les candidats, actuels et éventuels, envers le Parlement et le Programme de stage parlementaire.

Une journée dans la vie d’un stagiaire parlementaire

À 7 h, le réveille-matin retentit : il est temps de faire le plein de café et de lire attentivement les dernières nouvelles afin d’être prêt pour une autre journée sur la Colline du Parlement.

Votre journée commence officiellement à 8 h 30 par une réunion de comité matinale à laquelle assiste votre député à l’édifice du Centre. Vous montrez rapidement aux gardiens de sécurité votre laissez-passer avant de filer à toute allure jusqu’à la salle de comité. Assis en compagnie d’autres adjoints législatifs, vous écoutez attentivement les délibérations du comité qui portent sur une question de commerce international au sujet de laquelle vous avez transmis des notes de breffage à votre député la veille. Lorsque vient son tour de poser des questions au témoin, le député utilise les documents de recherche que vous avez préparés et les questions que vous avez écrites!

À 10 h 30, la réunion de comité est terminée et, de retour au bureau, vous commencez à lire vos courriels. Vous avez à peine le temps de vous y mettre que vous recevez un appel du bureau de circonscription au sujet d’un dossier d’immigration sur lequel vous avez travaillé. Le temps file et vous vous rendez compte qu’il est déjà 11 h 50. Vous traversez la Cité parlementaire d’un pas rapide afin de vous rendre au dîner-causerie organisé par vos collèges stagiaires en compagnie d’une journaliste bien connue. L’un de ses commentaires vous donne une idée pour votre document de recherche, alors vous prenez note de ses coordonnées pour plus tard et vous retournez à votre bureau.

Vous vérifiez les courriels dans votre boîte de réception et, dès que vous commencez à répondre à un courriel, vous apercevez l’adjoint législatif de votre député du coin de l’œil qui vous demande si vous voulez assister à une réunion du député avec un groupe de lobbying dans 10 minutes. Vous saisissez votre carnet de notes et vous allez à la réunion afin de prendre des notes et des photos pour les comptes de médias sociaux de votre député. Demain, vous consignerez aux dossiers les notes que vous avez prises, et vous rédigerez une lettre de suivi au groupe de lobbying au sujet de leurs préoccupations en matière de politique.

Vous passez le reste de l’après-midi à répondre aux courriels et à rédiger un discours sur la politique en matière de santé que le député doit prononcer durant le débat à la Chambre des communes le lendemain. Vous remarquez tout à coup qu’il est 17 h 30. Il est temps de vous rendre à une réception. À la réception, vous discutez de votre prochain voyage d’études au Royaume-Uni avec le haut-commissaire britannique. Vous discutez avec d’autres membres du personnel et stagiaires de la Colline que vous connaissez, et vous avancez des hypothèses sur ce que sera le sujet brûlant à la période des questions du lendemain.

À 19 h, il est enfin temps de rentrer et vous faites une partie du trajet en marchant avec un collègue stagiaire qui habite à proximité. Vous débattez des avantages et des inconvénients du système de tirage au sort des projets de loi émanant des députés, et vous vous dites au revoir sur l’avenue Bronson. Ce n’est qu’une journée comme les autres sur la Colline!

 

Christina Vietinghoff

PSP 2015-16

Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
INSTAGRAM