Les député(e)s de tous les partis politiques officiels peuvent accueillir un(e) stagiaire s’ils ou elles ne sont pas ministre de cabinet ou chef(fe) de parti. Les stagiaires du Programme de stage parlementaire sont rémunéré(e)s, non partisan(e)s et diplômé(e)s. L’Association canadienne de science politique gère le programme en collaboration avec la Chambre des communes depuis sa mise sur pied en 1969 avec l’appui de tous les partis.

Dans le but de démontrer la non-partisanerie du Programme, chaque stagiaire doit travailler pour un(e) député(e) du gouvernement et un(e) député(e) de l’opposition durant deux périodes d’affectation distinctes. Les stagiaires sont placé(e)s avec les député(e)s de l’opposition selon leur représentation dans la Chambre.

Les stagiaires parlementaires travaillent en étroite collaboration avec le ou la député(e) avec lequel ou laquelle ils et elles sont jumelé(e)s ainsi qu’avec leurs employé(e)s. Ils et elles participent souvent aux travaux des comités pour examiner des rapports, rencontrer des intervenant(e)s, rédiger des questions et assurer un soutien dans le cadre des réunions et des réunions préparatoires des comités. Les stagiaires préparent des questions et des discours, rédigent des articles d’opinion et des communiqués de presse et aident à rédiger des projets de loi d’initiative parlementaire. Il n’est pas rare que les député(e)s invitent les stagiaires à visiter leur circonscription, où ils et elles apportent leur aide relativement aux dossiers à traiter, aux consultations publiques et aux réunions communautaires. Tous les député(e)s qui représentent un parti officiellement reconnu sont autorisé(e)s et encouragé(e)s à demander le soutien d’un(e) stagiaire parlementaire.

À la suite des entrevues de groupe, chaque stagiaire choisira un(e) député(e) du gouvernement et un(e) député(e) de l’opposition pour lequel ou laquelle il ou elle travaillera pendant deux stages distincts. En 2019-2020, il y aura cinq stagiaires avec des député(e)s du Parti libéral, trois stagiaires avec des député(e)s du Parti conservateur, un(e) stagiaire avec un(e) député(e)e du Nouveau Parti démocratique et un(e) stagiaire avec un(e) député(e)e du Bloc Québécois lors de chaque placement.

Les député(e)s 2019-2020

Les stagiaires parlementaires, le Programme de stage parlementaire et ses intervenants remercient tou(te)s les député(e)s qui ont demandé à recevoir des stagiaires et tout particulièrement ceux et celles qui ont reçu des stagiaires dans leurs bureaux.

Les député(e)s qui ont accueilli les stagiaires parlementaires lors de la première période d’allocation (du 26 novembre 2019 au 20 mars 2020) sont:

  • William Amos, Pontiac (PLC)
    • accueillant Madison Pearson
  •  Stéphane Bergeron, Montarville (BQ)
    • accueillant Christopher Coulson
  •  Élisabeth Brière, Sherbrooke (PLC)
    • accueillante Griffyn Chezenko
  •  James Cumming, Edmonton Centre (PCC)
    • accueillant Hadeel Aziz
  •  Pam Damoff, Oakville North—Burlington (PLC)
    • accueillante Robyn Otto
  •  Earl Dreeshen, Red Deer — Mountain View (PCC)
    • accueillant Shona Moreau
  •  Andy Fillmore, Halifax (PLC)
    • accueillant Enya Bouchard
  •  Peter Julian, New WestminsterBurnaby (NPD)
    • accueillant Rei Tanaka
  •  Lloyd Longfield, Guelph (PLC)
    • accueillant Caroline Woodward
  •  Blake Richards, Banff — Airdrie (PCC)
    • accueillant Myles Goodman-Vincent

Les député(e)s qui accueilleront les stagiaires parlementaires lors de la deuxième période d’allocation (du 23 mars au 30 juin 2020) seront annoncés en février 2020.

« Le Programme de stage parlementaire est un programme exceptionnel qui offre une expérience travail-étude aux diplômés universitaires, tout en mettant à la disposition des députés les adjoints les plus qualifiés qui soient. Les stagiaires non partisans participent pleinement au processus parlementaire et contribuent à la démocratie canadienne. J’ai eu la chance de travailler avec bon nombre de stagiaires lorsque j’étais député et je ne saurais trop insister sur l’utilité du Programme pour les bureaux des députés. »

James Bezan, député

Selkirk-Interlake-Eastman

« Le programme des stagiaires parlementaires est vraiment un programme extraordinaire. Je ne sais pas qui en profite le plus, député ou stagiaire car si ces derniers peuvent y vivre une expérience unique, les députés quant à eux ont le privilège de recevoir de jeunes hommes et femmes qui peuvent faire une contribution réelle à leur travail. J’ai eu le bonheur de travailler avec plusieurs stagiaires parlementaires ces dernières années et je crois sincèrement que ce fut une expérience des plus positives tant pour elles que pour moi et l’ensemble de mon équipe. Nous restons en contact avec ces stagiaires après leur départ et c’est toujours intéressant de suivre leur cheminement et les appuyer au besoin. Je recommande donc très vivement ce programme. »

Hélène Laverdière, députée

Laurier-Ste Marie

« En tant qu’ancien participant au Programme de stage parlementaire en 1994-1995, je connais très bien les avantages et les possibilités qu’offre ce programme aux jeunes Canadiens lorsqu’ils travaillent pour les députés ici, à Ottawa. Je suis un partisan de longue date du Programme, et depuis mon élection, en 2015, j’ai eu la chance d’accueillir deux stagiaires parlementaires qui sont venus travailler à mon bureau. Ces deux stagiaires m’ont fourni un soutien non partisan inestimable, professionnel et sans pareil sur le plan administratif, ainsi qu’en matière de recherche et de rédaction. Les candidats qui deviennent des stagiaires parlementaires sont retenus au terme d’un processus national de recrutement hautement sélectif, ce qui signifie que seuls les meilleurs parmi les meilleurs sont choisis, comme en témoigne le travail que je les ai vus accomplir à mon bureau, mais également les projets de recherche qu’ils entreprennent et que j’ai eu le plaisir d’appuyer et de promouvoir. Le Programme de stage parlementaire a joué un rôle essentiel dans mon éducation et ma formation; il m’a permis d’arriver là où je suis aujourd’hui. J’encourage tous les députés à participer à ce programme et tous les jeunes Canadiens qui s’intéressent aux affaires gouvernementales à présenter leur candidature. »

Arif Virani, député

Parkdale-High Park

Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
INSTAGRAM